La philosophie pour les nuls

Home » La philosophie pour les nuls

 

Composée de deux mots grecs, philein qui signifie aimer et Sophia qui signifie sagesse ou savoir, la philosophie est un terme qui a toujours été sujet à des discussions multiples, à des incompréhensions et à différents courants de pensée. Ce sont là certaines raisons pour lesquelles de nombreuses personnes ne s’intéressent pas à ce sujet. Alors en des termes simples, qu’est-ce que la philosophie et pourquoi s’y intéresser ?

Naissance de la philosophie

Aujourd’hui enseignée dans les grandes écoles et universités, la philosophie était bien plus que des cours magistraux, elle était une manière de vivre, de penser et d’exister de certains érudits de l’antiquité grecque où la discipline trouve son origine. Amour de la science et de la connaissance, la discipline a donné naissance à de nombreuses découvertes tant en mathématiques, qu’en sciences physiques, en sciences sociales qu’en littérature.

Dans la Grèce antique, on pourra noter de grands penseurs qui ont donné naissance à des théories et à des doctrines qu’on appelle souvent les présocratiques qui ont vécu pour la plupart entre le 7e et le 4e siècle av. J.-C. On pourra nommer Pythagore avec ses théorèmes mathématiques, Anaxagore et ses doctrines, Empédocle, Zénon D’Élée qui ont révolutionné leur temps. Mais il fallait attendre Socrate, né vers 469 ou 470 av J.C. Il sera considéré comme l’un des pères fondateurs de la philosophie. N’ayant pas laissé d’écrits, ses disciples Platon et Xénophon ont perpétré les enseignements de leur maître. Sa renommée et sa présence dans les textes de Platon et de ses autres disciples ont fait de lui une véritable icône de cette discipline qui donne du fil à retordre à plusieurs penseurs.

N’ayant rien laissé comme littérature, Socrate était connu comme une personne qui utilisait l’ironie, la maïeutique comme outil de travail. Il discutait avec les gens, leur faisant comprendre qu’ils ne connaissaient rien, lui-même disant ne rien connaître, d’où l’une de ses plus belles et grandes citations: «tout ce que je sais, c’est que je ne sais rien.» Incompris de ces contemporains, il fut mis à mort, mais ses pensées ont subsisté dans le temps.

Quelques courants philosophiques

Dès son apparition, les pensées philosophiques ont évolué dans le temps et dans l’espace. Les grands penseurs de l’époque n’avaient pas forcément les mêmes avis et donc de différents mouvements et courants de pensée naquirent. La discipline a évolué avec toutes ces théories qui sont enseignées aujourd’hui dans les universités et qui sont des sujets de réflexion pour toutes les générations.

L’idéalisme est un courant philosophique qui considère que la nature ultime de la réalité repose sur l’esprit et principalement sur ses formes mentales. Les idéalistes pensent que le monde réel n’existe qu’à travers des idées et états de conscience. Les tenants étaient, Descartes, Platon, Hegel, Kant

L’empirisme est une doctrine philosophique qui répond à deux questions: quelle est l’origine de la connaissance et qu’est-ce qui valide une théorie ? C’est une doctrine qui découle de l’expérience. Les empiristes n’acceptent que ce qui est réel et évitent les spéculations. Les grands tenants sont: David Hume, Francis Bacon, John Loke

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *